Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/includes/begin.php on line 138
Mexico Aztecas Y Toros :: News
Visiteurs: 522887
Aujourd'hui: 53




S'inscrire

Image aléatoire
Newsletter


Voir les Archives

Statistiques

49 membres inscrits

Dernier membre:
JosephLup

Plus de stats


Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/news/news.php on line 199

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/news/news.php on line 199

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/news/news.php on line 199

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/news/news.php on line 199

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/news/news.php on line 199

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/19/d288594401/htdocs/news/news.php on line 199
Rss

In memoriam

Rss

L'hommage rendu au Pana dans sa ville d'Apizaco.



mexico Le: 05/06/16
Rss

Un grand torero vient de mourir

Je crois que la dimension exceptionnelle de la disparition de Rodolfo Rodriguez « El Pana » n'a pas fini de faire couler de l'encre. Ce personnage, en effet, ne peut laisser indifférent que ceux qui ne le connaissent pas. Les aficionados l'ayant connu, en tant qu'homme, dans un ruedo ou à l'aide d'un moyen photographique ou vidéo ont systématiquement ressenti quelque chose d'indéfinissable car l'homme, comme le torero, sont véritablement peu ordinaires. Jugez plutôt :

Un grand aficionado, Jacques Lanfranchi « El Kallista », dans « Corrida France » parle du diestro en ces termes dans un article intitulé « Une journée particulière » 
:
« le Grand Pana, inventeur de 9 suertes à la cape, de 5 aux banderilles, de 7 à la muleta, de 2 à l'épée.

Des lettres : la passe de l'Aurore, la passe de l'Au-delà, el par de la Calafia : pose de banderilles Al Violin, mais dans le dos au Quiebro.
Calafia, nom de la mythique Reine nègre, qui dit-on, donna l'appellation à la région américaine : la Californie.

Là assis à côté de toi.
(NDLR - Il était assis avec nous dans le car pour une journée entière comprenant visite d'un marché, du site grandiose d'Arcos del Sitio, et tienta à la ganadéria « la Guadalupana » de Juan Flores Chaves. Journée taurine au cours de laquelle Juan Antonio Hernandes de la chaîne mexicaine de télévision Mexico Bravo a réalisé un reportage sur notre voyage:

http://www.proyecto40.com/videoteca/cultura/mexico-bravo/2016-02-08-23-00/don-juan-flores-de-la-ganaderia-la-guadalupana/ )

Des actes : six toros graciés, six toros rentrés vivants, un toro estoqué au Portugal, là où c'est interdit, il sera expulsé du pays.
Parfait équilibre de sa bipolarité.

Des mots : comme ceux sur la plaque de bronze Puerta del Sol de la Monumental de Mexico- qui rappelle sa temporada 1978-1979. Le point d'orgue, étant la grâce, le 10 décembre 1978 du toro "Cariñoso" de l'élevage Begoña (propriétaire Alberto Baillares). Ou lors de son retour en 2007, dans cette même plaza, le brindis aux Dames de petite vertu "Je brinde  aux putains et aux courtisanes, à celles de lèvres rouges et de talons dorés qui adoucirent ma soif et rassasièrent ma faim en abritant ma solitude entre leurs cuisses et leurs seins.  Que Dieu les bénisse pour avoir tant aimé."

Des visions : Pana partage le nom de famille de Manolete : « Rodriguez » et, aussi le rêve cauchemardesque du torero cordouan : « Dans le monde, je sais qu'il y a un toro... ».

Des rêves : Un retour à Madrid, Las Ventas où il figura notamment avec Francisco Rivera « Paquirri » et Paco Ojeda devant des toros de German Gervas Diez, avec Frascuelo, chef de lidia (ancienneté oblige) comme à Guadalajara en septembre 2014 en mano a mano. »

Un autre grand aficionado, Jean François Nevière, le dépeint en ces termes sur notre site : :

« Ces 20 blessures gravissimes ces trois fémorales, qu'on a tendance à oublier, il les devait à un engagement sans limite. Pana n'était pas un brodeur de faenas précieusement ourlées. Non. Il était l'homme d'un style absolument personnel, je ne veux pour illustrer le propos que l'exemple de ces muletazos de la main droite, penché sur le toro comme pour l'inviter à passer par une porte aimablement tenue, le bras gauche cassé rejeté en arrière du corps, ou que ces paires de banderilles coincé aux planches, Al Calafia, sans recours ni sortie possible en cas de derrote du toro, et bien sûr, ces naturelles conclues par un pan de muleta tombant au sol dans un abandon discret et sublime.

Mais les aveugles, ceux qui parlent du Pana comme d'un comique, les mêmes qui ont hurlé à l'imposture d'un Curro Romero ou d'un Morante, peuvent bien sourire avec ironie...Ils se privent par leur défaut de vision, des choses les plus émouvantes les plus profondes que le toreo peut offrir ».

Je voudrais enfin, en une sorte de communauté de pensée, à cette occasion, réunir quelques brefs instants, à la fin de cette lecture, en recueillement trois personnes que je sais profondément touchées par cette disparition :
Je cite tout d'abord celui qui l'a côtoyé le plus longtemps, parce que natif de la même terre, aficionado de verdad également, Gaston Ramirez Cuevas, notre très cher correspondant du pays du Charro, que je sais véritablement affecté presque dans comme sa chair, ainsi que mes deux amis dont je viens de citer des portions de texte sur l'évènement.


Cercueil du Gran Pana au centre du ruedo de Guadalajara



« Va con Dios, Rodolfo juntarte a los gran antiguos y descansa en paz en el mundo de las faenas eternas »

B. A.

mexico Le: 04/06/16
Rss

Hommage au grand torero disparu par CHF

Szabo a les yeux embués.
Lui, a connu le Pana.
Pour de vrai.
Dans sa jeunesse.
Un mois après le choc, c’est un vrai faux soulagement.
La mort est parfois un recours.
Elle vaut mieux qu’une chaise qui vous oblige en tout, et dont seules les roues vous ramènent au monde des vivants.
Le Pana est mort et j’en sais des qui sont vraiment très tristes.
Gaston est de ceux-là. Il me l’a écrit, c’est un peu de sa jeunesse qui vient de s’effondrer.
Vu d’ici, les toreros mexicains sont loin et mis à part quelques uns que nous pouvons voir ici les autres sont de quasi inconnus.
Le Pana voulait Las Ventas, le regain d’intérêt qu’il avait allumé par sa tauromachie anachronique, et flamboyante, ses brindis étonnants
aux putains qui l’avaient aidé à vivre, et ses tours de pistes hilarants masquaient parfois ce courage froid qu’il faut pour faire croire que les choses sont faciles.
Le Pana est mort.
Morantino comme il l’appelait, doit aussi être bien triste, il aurait aimé cette confrontation fraternelle voire filiale, avec celui qu’il aurait apprécié voir toréer de près…. tout comme Bernard du bout des terres ou le monde s’arrête, et qui me l’avait raconté le regard étreint comme tous ceux qui l’ont approché un jour.
Madrid n’en voulait pas, mais hier, lui a rendu hommage.
Un torero ne meurt jamais tout à fait.
Il redevient maletilla de ces “poulbot“ qui courent les mémoires de chacun.



Le Pana aujourd’hui va enfin savoir si Gainsbourg avait raison et si Dieu est vraiment un fumeur de havane ou non
CHF

mexico Le: 04/06/16
Rss

De l'importance inattendue de certains artistes...



mexico Le: 04/06/16
Rss

Mort de Rodolfo Rodriguez El Pana

Le plus horrible eût été qu'il survécût longtemps dans cet état végétatif auquel ses blessures l'avaient promis.


don Rodolfo Rodriguez "El Pana"



El Pana, mort plusieurs fois, ramené à un semblant de vie par les dernières techniques de réanimation a eu le temps, voici quelques jours d'avoir un de ces beaux sourires qu'on lui connaissait..avant... avant que "Pain Français" ne l'envoie en enfer, lui le sorcier boulanger! El brujo de Apizaco a donc rejoint les prairies du Seigneur, avec plus de ferveur et de douceur que son terrible office de torero ne pouvait le laisser imaginer.

Car il ne faisait pas un métier, ce maestro dont on a sûrement trop souligné le côté fantasque en oubliant de dire combien, au delà des attitudes, de la pose cabotine, on avait à faire à un mystique, un généreux, un doux.

Cette douceur, cette générosité, ce mysticisme, on les retrouvait TOUJOURS dans sa tauromachie, dans son comportement quelquefois tragicomique, toujours sincère et conscient devant les toros.

Il était un homme, un délicieux, de ces artistes qui vous font regretter de ne les avoir pas mieux connus.

Mais les instants partagés demeurent un don du ciel, ce ciel qu'il a rejoint, n'en doutons pas.

Adieu Pana, A Dieu, Torero.


J F Nevière .

mexico Le: 03/06/16
Rss

Manzanares le Grand

Les larmes de J M Manzanares, les abrazos de toute sa cuadrilla à l'issue de sa faena au 5ème toro de cette historique corrida de Beneficiencia avaient de quoi émouvoir les spectateurs, le roi lui même, l'infante Elena et quiconque avait bien voulu ouvrir les yeux sur cet extraordinaire moment! De la réception au capote jusqu'à l'épée, tout fut beau puissant, utile, pensé, voulu et volontaire. Je pense au moment où bousculé et se retrouvant à terre le maestro se releva et, reprenant la muleta fit, face aux planches, la plus aboutie des passes, par un changement de main hallucinant de finesse.

Le fils du grand Manzanares père est devenu immense ce soir à Madrid avec un excellent toro de Victoriano del Rio. Immense à gauche, dans un rythme et une parfaite harmonie imposée doucement à cet animal, Jose Maria aurait probablement mérité la queue que l'arène presque unanime ne cessait de demander après l'obtention des deux oreilles. Intelligemment le président n'a pas accordé la vuelta posthume au toro .

La faena a été émaillée d'une grande variété de passes à droite comme à gauche.

Et pour finir une épée "recibiendo" engagée et entière, d'efficacité quasi immédiate.

Peut- être pour le maestro la plus importante et le plus belle faena de sa vie .



JFN


PS Castella partageait l'affiche.
Lopez Simon coupa les deux oreilles de son premier toro, et sortit a hombros lui aussi.

mexico Le: 01/06/16
 1  2  3  4 ... 551  552  553  »